Les bêtises de Cambrai – Confiserie Afchain

Histoire

Il y a près de deux siècles, Emile Afchain, qui était alors apprenti confiseur chez ses parents, fait une grosse erreur dans la fabrication des bonbons qui lui étaient demandés. Sa mère lui cria “ils sont ratés tes bonbons ! Tu n’es bon à rien ! tu as encore fait des bêtises !” Et pourtant sa bêtise remporte un franc succès et sa recette est toujours celle que l’on retrouve aujourd’hui…

Le producteur

C’est seulement depuis les années 2000 que l ’entreprise n’est plus aux mains de la famille Afchain. Cependant, malgré les 180 tonnes de bonbons produits par an, le mode de fabrication reste toujours authentique et le même qu’au début du siècle passé. Seulement 12 personnes s’attèlent à produire cette quantité de produits. Les ingrédients utilisés restent également les mêmes qu’il y a 170 ans : de l’eau, du glucose, du sucre, et dans notre cas … de la menthe !

 

Le conseil dégustation

Idéal pour se rafraîchir l’haleine après un bon repas copieux, cette petite boite en fer se glissera à merveille dans votre poche pour vous accompagner tout au long de la journée ! #conseilfraîcheur

 

Coordonnées

Confiserie Afchain
Rue du Champ de Tir – ZI de Cantimpré – 59400 Cambrai
Tél : 03.27.81.25.49

http://www.betisesdecambrai.fr

 

Pain d’épice – Traditions et découvertes

 

Histoire

Des textes évoquent, dès le XIVème siècle, une pâtisserie constituée de farine de froment et de miel appelée le boichet et très appréciée de Marguerite de Flandre, épouse du duc Philippe le Hardi. Aujourd’hui appelé “Pain d’épice”, les régions du Nord de la France l’associent à la venue de Saint-Nicolas.

Le producteur

Ce sont deux producteurs flamands, que nous avons sélectionné afin de vous faire découvrir ce pain d’épice traditionnel. Depuis 2007, ils le définissent comme “un pain d’épice pour ceux qui n’aiment pas le pain d’épice”. Heiiiiin ? Késako ?! C’est en effet un produits gustativement surprenant qu’ils nous proposent ! On y retrouve le goût du pain d’épice tel que nous le connaissons allié à des notes de cannelle.

 

Le conseil dégustation

Il peut se déguster de plusieurs manières : en entrée avec un foie gras (ou de la lucullus les gourmands) puisque celui-ci, étant léger, ne masquera pas le goût de ce qu’il accompagne, ou bien en dessert : chauffé avec une boule de glace à la vanille… On en salive déjà

 

Coordonnées

Traditions et découvertes
2013 Rue de Bailleul – 59850 Nieppe
Tél : 03.20.48.01.74
Sur facebook : Traditions et découvertes